Accueil > Social > Corse et Outre-mer : indemnisation exceptionnelle des exploitations agricoles et piscicoles

Covid-19 : une aide financière aux pigistes pour 2021

Covid-19 et aide pour les pigistes : pour qui ? Combien ?Pour rappel, sont considérés comme « journalistes pigistes », les journalistes qui, non attachés à une rédaction, sont rémunérés au nombre d’articles livrés par des organes de presse avec qui une présomption de...

lire plus

CFE minimum : où la payer ?

CFE minimum : la notion d’« établissement principal » évolue…Pour mémoire, une cotisation minimum est due, en principe, par chaque entreprise redevable de la cotisation foncière des entreprises (CFE) et est établie au lieu du principal établissement.Jusqu’à présent,...

lire plus

Contrôle fiscal : 10 ans pour déposer une réclamation ?

Contrôle fiscal : quand le juge rappelle à l’administration les règles du « jeu »…Une société fait l’objet d’un contrôle fiscal à l’occasion duquel l’administration s’aperçoit qu’elle n’a pas déclaré son activité de vente de carte téléphoniques, ce qui lui permet de...

lire plus

Implantation d’éolienne = réduction de taxe foncière ?

L’implantation d’une éolienne n’entraîne pas forcément une baisse de taxe…Pour déterminer la valeur locative des locaux à usage d’habitation retenue pour le calcul de la taxe foncière, l’administration fiscale :procède annuellement à la constatation des constructions...

lire plus

Nouvelle sanction de la CNIL pour infraction au RGPD

Deux manquements au RGPD = une sanction de 250 000 €Saisie d’une plainte, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a contrôlé le site web d’une entreprise. Elle y a constaté des infractions au Règlement général sur la protection des données...

lire plus

Forfait mobilités durables : comment ça marche ?

Une foire aux questions pour le forfait mobilités durablesPour mémoire, le forfait mobilités durables (FMD) est un dispositif financier de soutien aux salariés pour leurs déplacements domicile-travail.Il permet aux employeurs qui le souhaitent de prendre en charge...

lire plus

CFE : recherche pharmaceutique = industrie ?

Un bâtiment dédié à la recherche pharmaceutique est-il un local industriel ?Une société exerce une activité qui consiste à identifier et développer de nouvelles molécules à vocation thérapeutique au sein d’un bâtiment pour lequel elle est tenue au paiement de la...

lire plus

Corse et Outre-mer : indemnisation exceptionnelle des exploitations agricoles et piscicoles

Juil 28, 2022 | Actu

Un dispositif d’urgence destiné uniquement aux éleveurs et pisciculteurs

Conditions

L’aide exceptionnelle mise en place par le gouvernement est réservée aux exploitations agricoles et piscicoles se trouvant en Corse et dans les départements d’Outre-mer (DOM) qui sont fortement impactés par l’augmentation du coût de l’alimentation animale.

Peuvent en bénéficier les personnes physiques ou morales (comme les sociétés), actives dans la production agricole primaire et la production piscicole, et :

constituées en tant qu’exploitant agricole, groupement agricole d’exploitation en commun (GAEC), exploitation agricole à responsabilité limitée (EARL), ou autre personne ayant pour objet l’exploitation agricole ou piscicole ;immatriculées au répertoire SIREN de l’INSEE par un numéro SIRET actif au moment du dépôt de la demande d’aide et au jour du paiement ;ayant au moins 1 500 € de charges d’alimentation (hors charges des ateliers sous contrats d’intégration) sur la période courant du 16 mars 2021 au 15 juillet 2021 sur le dernier exercice clos avant le 28 février 2022, sauf exceptions.

Attention, à la Réunion, l’aide n’est destinée qu’aux exploitations piscicoles.

Montant

Le montant de l’aide n’est pas forfaitaire. Il est déterminé en prenant en compte 3 paramètres :

le montant des achats d’alimentation animale sur la période allant du 16 mars 2021 au 15 juillet 2021 : si l’entreprise ne peut pas fournir de données précises pour cette période pour cause d’absence d’historique, de données représentatives ou de cas de force majeure, d’autres périodes peuvent être retenues ;un pourcentage forfaitaire de 40 % pour la Corse et de 60 % pour les DOM ;et un taux d’aide de 40 % pour la Corse et de 60 % pour les DOM.

Le montant minimum éligible pour bénéficier de l’aide est de 500 € par demandeur avant plafonnement budgétaire. En conséquence, si ce montant n’est pas atteint, l’aide ne pourra pas être versée.

Sachez que le montant total des aides versées dans le cadre de la crise ukrainienne (y compris cette aide exceptionnelle) ne peut pas dépasser le plafond de 35 000 € par entreprise exerçant des activités dans les domaines de la production agricole primaire, de la pêche et de l’aquaculture.

Délai

Le Gouvernement indique que le dispositif d’aide doit être mis en œuvre sans délai.

Pour le moment, la date limite d’engagement et de paiement est fixée au 31 décembre 2022.

Contrôle

Enfin, les demandes font systématiquement l’objet de contrôle administratifs, et peuvent également faire l’objet de contrôle après paiement.

Si des irrégularités sont découvertes après paiement, le bénéficiaire devra rembourser en tout ou partie l’aide attribuée.

Si l’irrégularité est relevée avant paiement, l’aide sollicitée est réduite à concurrence du montant indu.

Sources :

Circulaire relative à la mise en œuvre d’un dispositif d’indemnisation exceptionnel des exploitations agricoles et des exploitations piscicoles d’élevage de Corse touchées par la hausse de leurs charges d’alimentation animale engendrée par les conséquences du conflit Russo-UkrainienCirculaire relative à la mise en œuvre d’un dispositif d’indemnisation exceptionnel des exploitations agricoles et des exploitations piscicoles d’élevage dans les départements d’Outre-Mer touchées par la hausse de leurs charges d’alimentation animale engendrée par les conséquences du conflit Russo-Ukrainien

Corse et Outre-mer : indemnisation exceptionnelle des exploitations agricoles et piscicoles © Copyright WebLex – 2022

Generated by Feedzy
Share This